Aliment traditionnel de la cuisine nippone, il fait partie de ces saveurs typiquement japonaises qui ont du mal à dépasser les frontières.

Son aspect fripé et sa saveur particulièrement acide et amère en font un produit bien éloigné des standards occidentaux (mon palais s’en souvient encore).

umeboshi

 

L’Umeboshi c’est quoi ?

L’Umeboshi (梅干), est fabriqué à partir de fruits frais issus de l’abricotier du Japon. Appelé aussi Umé, sa floraison est célébrée avant celle de cerisiers du Japon.

Si vous souhaitez célébrer l’anami à la prune, je vous conseille de vous rendre au temple Kitano Tenmangu à Kyoto, célèbre pour ses 2000 pruniers. Comme chaque année, aux environs de février, on y célèbre le festival Baika-sai ou floraison des pruniers.

Comment le préparer ?

Après avoir été lavées et trempées quelques minutes à l’eau froide, les ume sont essorées et bien séchées. Placée au fond d’un récipient on les vaporise d’eau de vie. On recouvre par la suite les prunes de sel et on les malaxe soigneusement.

Après avoir lavé les feuilles de shiso, on les mélange au sel et aux ume en couches alternées. Le shiso va apporter cette belle couleurs framboises ainsi que les vertus nutritives qui font de l’ume sa particularité.

Enfin les ume sont conservées dans un récipient non hermétique, bien pressées dans la saumure. Elles seront entreposées dans un lieu frais et ombragé pendant au moins un mois.

Comment ca se mange ?

L’umeboshi est généralement mangé avec du riz, dans les Bento ou farci dans les Onigris. De par sa jolie couleur rouge framboise il est aussi utilisé pour son coté esthétique.

Si vous souhaiter en savoir plus l’Espace culturel Franco-Japonnais à Paris organise une exposition autour de la petite prune salé.

Du 6 au 17 octobre 2015
(fermé les 11 et 12 octobre )
mar.-ven. 13h-19h sam. 13h-18h
entrée libre
01 47 00 77 47

Espace Japon 12 Rue de Nancy, 75010 Paris

expo umeboshi

Mata aïmachoo

Gunai

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here