Depuis toujours j’ai entendu parler de cette ville, considérée comme la mémoire du Japon, j’étais intrigué de savoir à quoi elle pouvait ressembler.

SAM_3530

Je suis arrivé à Kyoto le dimanche 15 novembre, quelques jours après les attentats qui frappèrent mon pays la France.

Dans le train en direction de Kyoto, mes pensées étaient obscurcies, le paysage défilait devant mes yeux, mais j’étais absorbé au plus profond de moi même.

IMG_0388

Une fois arrivé à la gare je fus frappé par son architecture résolument moderne. Cette structure de verre et d’acier était à mille lieu du Japon ancestral et millénaire, qui vit résolument avec son temps.


SAM_3500

Après avoir trouvé la bonne sortie, je me retrouvai sur une avenue bien large, avec ses hôtels et sa tour panoramique au loin.

A défaut de tradition, et de cliché touristique, Kyoto, est à l’image de la ville japonaise, accueillante.

Ce n’est pas un mythe les villes japonaises sont très sur. On y mange bien et facilement. On trouve à chaque coin de rue café, marché, magasin et lieu de divertissement. Les habitants investissent la ville, elle vit, elle a une âme. Les locaux toujours serviables et bien intentionnés participe à ce sentiment de bien être et de calme.

Une fois dans le bus, en direction de Yamashina, les grandes routes laissent place à des routes plus sinueuses, entre deux imposants bâtiments se cache une petite maison en bois avec sa petite lanterne et son pin.

Kyoto est une ville construite en forme de damier ce qui fait que bien souvent ou que l’on soit on peut apercevoir les collines qui entourent la ville.

Une fois arrivé dans ce faubourg niché dans les collines, notre hôte nous attendait à bord de sa petite voiture nipponne.

Aux environs de 18h00 nous nous décidâmes de découvrir la ville.  Le Kyomizu Dera, un des plus fameux temples de la ville, était situé à quelques minutes de notre logement.

Cette époque de l’année est particulièrement célèbre au Japon pour ses arbres, qui se parent de couleur allant du jaune au roux, c’est ce que l’on appelle le Momiji. Cette fête se célèbre en admirant la couleur des arbres, particulièrement une fois la nuit tombée.

SAM_3572
Notre bus venait de nous déposer prés du temple, La nuit commençait à tombé. C’est la première fois que je voyais autant de touriste au Japon, Kyoto prenait d’un coup un air de Disneyland.  La petite rue qui arpentait la montagne vers le grand temple, offrait un spectacle incroyable lorsque l’on prenait le temps de se retourner pour apercevoir la grande pagode. Mais au fur et à mesure que l’on avançait les visages se multipliait jusqu’à se retrouver bloqué par la foule. effaré par tout ce monde nous primes la décision de faire marche arrière.

IMG_0393

La nuit venait de tomber et nous nous enfoncions dans le vieux Kyoto. Les rues se faisaient plus étroites, les lanternes au sol qui se reflétait sur le trottoir donnait au lieu un charme particulier.

SAM_3535

SAM_3536

Après avoir traversé le fleuve, nous nous arrêtâmes dans un petit restaurant Italien à Pontocho, le quartier des bars et des restaurants. J’avais rarement dégusté d’aussi bonne pate de toute ma vie. Le japon me surprenait encore une fois.

SAM_3543

SAM_3537

Kyoto est surement une des plus belles villes au monde, mais contrairement à la ville occidental tout ses trésors ne se dévoile pas du premier coup d’oeil, de ce fait si vous voulez apprécier Kyoto à sa juste valeur il faudra prendre le temps de faire sa découverte.

SAM_3544

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here